100 symptômes de la fibromyalgie

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Liste d’une centaine de symptôme de la fibromyalgie / spasmophilie

Spasmophilie / Fibromyalgie

Tous les fibromyalgiques se reconnaîtront dans la description des symptômes, ils sont nombreux. Il est question d’une centaine.

1. Acouphènes, sifflements ou bourdonnements d’oreilles : ce sont des bruits ininterrompus qui résonnent dans la tête. Ils proviennent des spasmes des muscles tenseurs du tympans et répondent aux critères suivants ( défini par le dr Vernon de Portland ) : sensation d’oreille bouchée, présence de deux ou plusieurs sons incessant et obsédant qui résonne dans la tête finit par donner la sensation de devenir  » fou ». Les patients décrivent aussi des  impressions de tintements, de démangeaisons occasionnelles et de diminution de l’acuité auditive.
2. Allergie : hypersensibilité aux allergènes de toutes sortes ( médicaments, aliments, pollution, etc…), Le fibromyalgique est irritable de tout. Cet état peut lui congestionnez le nez, et lui donner aussi des brûlures aux yeux qui larmoient souvent.
3. Amygdalite et laryngite : sont fréquentes puisque la perte de l’axe diminue la bonne ventilation de cette zone et en favorise l’inflammation.
4. Anxiété : se référer à  » dépression  » .
5. Apnée du sommeil.
6. Articulation temporo-mandibulaire :
articulation silencieuse et indolore parfois, ou au contraire, bruyante à l’ouverture ou la fermeture de la bouche, provoquant un claquement ou un ressaut donnant même, certaines fois l’impression de se déboiter. Elle peut crépiter, se sub-luxer, se déboiter.
7. Asthénie et fatigue chronique.
8. Audition : perte dans les basses fréquences ou diminution de l’acuité auditive se retrouvent souvent chez les fibromyalgiques.
9. Baisse des performances physiques : impression d’avoir vieilli, impossibilité  » d’abattre tout le travail qu’on faisait « , sensation d’être surmené, d’être au maximum de ses possibilités.
10. Baisse des performances intellectuelles : impression d’avoir perdu sa vivacité d’esprit.
11. Baisse des performances sexuelles : et surtout de la libido, moins d’envies et si envie trop de douleur.
12. Biopsie : la fibromyalgie ne se découvre pas aux examens tissulaires microscopiques habituels.
13. Bouche : elle est souvent sèche comme dans le syndrome de Gougerot Sjögren. Il est difficile de l’ouvrir en grand selon un même axe. La déviation ou la fermeture est fréquente.
14. Bouffées de chaleur.
15. Bourdonnement d’oreilles :
se référer à « acouphènes ».
16. Brouillard : c’est ainsi que les patients parlent du ressenti qu’ils ont de l’entourage, une impression de vivre dans le coton que les Américains désignent par « fibrofog » se référer à « idéalisation – état confusionnel ».
17. Bruxisme : dents qui grincent de jours comme de nuit; les mâchoires sont toujours serrées sans connaître le moindre repos, elles sont en état de spasme permanent.
18. Canal carpien : la fibromyalgie peut provoquer des signes qui s’apparentent au syndrome du canal carpien, à surveiller.
19. Circulation sanguine : elle semble perturbée et des troubles de la coloration cutanée peuvent être observées sur les lobes des oreilles, sur les mains ou sur les chevilles. Les patients décrivent une sensibilité exagérée au froid.
20. Collets dentaires : nombre de patients souffrent de sensibilité de leur collet, zone qui unit la dent à la gencive.
21. Colon irritable : colites et alternance de diarrhée et de constipation. Le fibomyalgique se plaint d’avoir les intestins fragiles, de tolérer de moins en moins d’aliments. Il lui semble que la digestion « ne se fait pas, que tout lui reste sur l’estomac ».
22. Concentration : les troubles de la concentration font oublier au fibromyalgique l’endroit où il a garé sa voiture par exemple, mais perte de la concentration en général.
23. Conduit auditif : il donne l’impression d’être bouché, il démange et fabrique en excès du cérumen.
24. Coussin sous la tête : il est indispensable au fibromyalgique dans tous ses déplacements. Son oreiller lui permet de se mettre au lit tout en conservant l’attitude courbée qu’impose la vrille du corps. Cette difficulté à allonger la tête sur le fauteuil, se complique d’une exacerbation du réflexe nauséeux par moment.
surtout au niveau des mollets ou des avants-bras.
25. Démangeaisons et grattages incontrôlable de la peau : surtout au niveau des mollets et de l’avant-bras.



<br />

26. Dents : lorsqu’une dent est en souffrance par dysfonction, elle reste muette, asymptomatique et ne s’exprime qu’à distance, là où on ne l’aurait jamais soupçonnée d’agir. Lorsqu’une dent est en mauvaise occlusion avec son antagoniste, elle manifeste à grand bruit sa souffrance sur le reste du corps, de la mâchoire sur le maxillaire.
27. Déviation de la mâchoire à l’ouverture où à la fermeture : à cause du fait de grincement des dents sans repos la mâchoire dévie de son axe. Se référer à « articulation temporo-mandibulaire ».
28. Dépression : associée à un état anxieux permanent, parfois à une perte d’appétit, à des crises de panique ou à des crises de larmes.
29. Doigts bleu, rouge ou blanc : se référer à « extrémités »
30. Difficultés d’ouvrir et de fermer la mâchoire : causant des douleurs fortes au niveau mandibulaire. Se référer à « articulation temporo-mandibulaire ».
31. Difficultés pour monter ou descendre des escaliers.
32. Difficultés pour lever ou baisser les bras.

33. Difficultés pour avaler : fausses routes unilatérales, se reprendre à plusieurs reprises pour faire passer l’aliment dans l’œsophage, dysphagie.
34. Difficultés pour parler : extinction de voix ou déplacement brutal de la voix chantée, dysphonie.
35. Difficultés pour s’exprimer ou pour communiquer : se référer à « brouillard ».
36. Distorsion des sensations : le baiser, l’effleurement cutané peuvent être très douloureux pour les fibromyalgiques. Se référer à « allergies, hypersensibilité ».
37. Douleurs à la tête : qui peuvent prendre la forme de migraine, de douleur vasculaire, de « tension » sur le crâne unilatérale, de douleur d’une tempe ou de douleur derrière les yeux, au fond de l’orbite.
38. Douleurs spontanées diffuses et lancinantes : concernant les muscles, les tendons, les ligaments et la peau. Elles sont à la fois sensation de brûlure, de tiraillement, de picotement. Elles changent d’endroit, d’intensité et de caractère au gré du temps, de l’humidité, du stress, de l’activité physique ou de l’air ambiant. Aucune partie du corps n’est épargnée, de la main à l’épaule, du pied à la hanche, du bas du dos au sommet de la tête, tibia, talon.
39. Douleurs faciales : ces douleurs unilatérales se situent sur la projection cutanée de la canine supérieure, ou de la dent de six ans. Elles irradient souvent l’orbite.
40. Douleurs à la pression de l’articulation temporo-mandibulaire mais seulement unilatérale.
41. Douleur à la mastication : se référer à « articulation temporo-mandibulaire.
42. Douleurs musculaires unilatérales à la pression : le collège Américain de Rhumathologie a décrit les neufs points bilatéraux suivants en 1990. Lorsque onze de ces dix-huit point sont douloureux à la pression, le sujet à 88% de chance d’être fibromyalgique; point sous occipital, à l’insertion du muscle au niveau de l’émergence du nerf d’Arnold, point cervical au niveau c5-c7, point au bord supérieur du trapèze, point épicondylien situé à deux centimètres de l’insertion osseuse sur l’avant bras, point entre l’omoplate et la colonne, point grand trochanter, point intercostal situé au-dessus du genou au niveau de la patte d’oie.
43. Douleur des règles : exacerbation de celles-ci.
44. Douleur thoracique unilatérale : perceptible entre deux côtes à 4cm du bord sternal ou à l’arrière à 5cm des apophyses épineuses. Cette douleurs rencontre plus souvent à gauche sur la cinquième côte et elle empêche le sujet de remplir ses poumons comme il le voudrait. Cette douleur par son siège intercostal peut faire penser à une douleur précordiale.
45. Dysphagie : difficultés à avaler, fausses routes…
46. Dyspareunie : douleurs pendant les rapports, douleurs vulvaires.
47. Endométriose.
48. Engourdissements des membres : sensation de fourmis.
49. Extrémités bleues, rouge ou blanche pendant l’hiver : les doigts ne peuvent plus supporter le froid et la main reste froide en hiver comme la maladie de Raynaud. Se référer à « gonflement ».
50. État confusionnel : au cours d’une conversation, les mots justes ne viennent pas, la mémoire défaille sans raison et il est difficile de suivre une conversation ou un exposé, etc…se référer à « brouillard ».
51. Examens sanguins: la fibromyalgie ne se découvre pas dans les tests sanguins habituels.
52. Examens sanguins particuliers : Jon Russel estime que la substance P, se retrouve en quantité importante dans le cerveau des fibromyalgiques, alors que le taux de sérotonine serait inférieur à la normale. La dopamine, l’histamine, le GABA, le calcitonin-gene-related peptide et tous les neuromédiateurs seraient  perturbés. Tout l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien serait perturbé, ainsi que le système nerveux végétatif.
53. La fatigue : elle épuise et met dans l’incapacité d’effectuer les activités qu’on avait coutume de pratiquer. Elle vous renvoie directement au lit.
54. Fer : se référer à « peau ».
55. Fertilité masculine : les troubles hormonaux de l’axe hypophyse-gonade diminue la fertilité.
56. Football : imprécision du tir au but avec nette différence entre le toucher de balles des deux pieds.
57. Force : perte au niveau des mains avec prédominance unilatérale sur les quatrième et cinquième doigts.
58. Frissons.
59. Genoux qui se dérobent.
60. Gonflement unilatéral des extrémités : des doigts ou du pied jusqu’au genou, la bague ne peut plus sortir du doigt, ou la jambe devient soudain plus grosse que l’autre. Ce gonflement ne concerne pas les articulations, ce qui permet de faire la différence avec les affections inflammatoires articulaires.
61. Gorge : elle racle, donnant l’impression de toujours avoir des glaires cachées dans l’arrière-gorge.
62. Hypersensibilité aux odeurs; à la lumière, au bruit, à la moindre ambiance sonore, au chaud, au froid, il s’agit d’une irritabilité au niveau de tout.
63. Hypersensibilité aux allergènes de toutes sortes : médicaments, aliments, additifs,pollution, etc… Les réactions sont semblables à celle de la vraie allergie, mais s’en distingue par leur capacité à disparaître sans désensibilisation ( pour les dents par exemple).
64. Humeur changeante : dépendant du taux d’endorphines circulant. Ces variations thymiques ne permettent pas aux fibromyalgique d’être pris au sérieux ou comme un vrai malade.
65. Idées suicidaire très fréquentes : mais heureusement pour le moment le passage à l’acte est plus rare.
66. Idéation : les patients décrivent des troubles de l’idéation, l’impression d’être ailleurs, de marcher à côté de ses pompes, et d’avoir de plus en plus de difficultés pour rester performant dans le travail.
67. Impatience : c’est le syndrome des jambes sans repos, un besoin incontrôlable de bouger et de soulever les jambes, debout ou assis sur son lit. Ces mouvement involontaires peuvent réveiller le sujet ou son conjoint.
68. Inadaptation à l’effort.
69. Irritabilité importante pour des broutilles :
la saute d’humeur est fréquent chez le fibromyalgique.
70. Libido : perte de la sensualité du désir, perte d’envie.
71. Maladresse : le fibromyalgique laisse souvent tomber des objets involontairement. De même, il se heurte, se cogne ou se blesse sans raison apparente.
72. Marche : sensation d’être attiré sur les côtés en marchant, comme si on poussait celui à côté de qui on marche.
73. Mastication difficile : difficultés pour mordre dans une pomme. Ils décrivent une impression de mâchoire folle qui ne sait jamais comment se fermer, qui se décroche, qui semble être décalée, sans repère. Marche devient  pénible.
74. Mémoire à court terme très perturbée.
75. Mouvements incontrôlables des membres pendant la nuit :
entre autre le syndrome des jambes sans repos.
76. Muqueuses : sécheresse de toutes les muqueuses, par exemple; la bouche, les yeux.
77. Myalgies.
78. Myoclonies nocturnes :
la nuit des spasmes incontrôlés agitent les bras et les jambes.
79. Occlusion dentaire : 95% des patients se plaignent de ne pas pouvoir fermer la bouche correctement, comme si un obstacle s’interposait entre leurs dents pour empêcher un parfait égrènement.
80. Palpitations cardiaque, malaises.
81. Panique :
crises de panique nocturnes avec souffle coupé et l’impression de mourir.
82. Paresthésie ou troubles de sensibilité des mains : les patients décrivent une sensation de fourmis qui rampent sur la peau, de brûlures, d’engourdissements ou de picotements qui peut irradier jusqu’à l’épaule, le pied peut également être concerné par ces paresthésies.
83. Peau sèche, écailleuse, râpeuse : dans laquelle il est difficile d’enfoncer une aiguille. Les patients atteints par crises du besoin impérieux de se gratter jusqu’au saignement tant les démangeaisons qu’il ressentent sont fortes. Des troubles de la coloration cutanée peuvent être observés donnant à la peau une couleur marbrée. Un déficit en fer à été aussi évoqué chez le fibromyalgique en raison d’une atteinte globale des phanères (cheveux cassants, ongles striés, muqueuses buccale sèche et atrophiée, fissures au coin des lèvres).
84. Pied : lorsque le corps est vrillé et qu’il n’est plus dans son axe,le pied ne peut plus prendre un appui uniforme sur le sol. Les appuis sont transférés le plus souvent vers l’avant pied, de telle sorte que la station debout ou la marche blessent le pied et y produisent toutes sortes de blessures. A un stade plus avancé, le sujet aura l’impression que son pied change de forme au point que le port de chaussures devient difficile. Les sujets les plus observateurs décrivent une impression de rotation des orteils, de la plante…ces blessures finissent par faire renoncer à l’envie de marcher.
85. Photophobie : avec une impossibilité de supporter la forte lumière du jour ou les scintillements de la lumière artificielle.
86. Radio : la fibromyalgie ne se dépiste pas sur les radios, les scanners ou la résonance magnétique nucléaire.
87. Raideur : le malade à l’impression d’être enfermé dans un corset de plâtre qui entrave ses mouvements soit au lever du lit, soit après avoir garder longtemps la même position (trente minutes suffisent). Conduire une heure déclenche cette raideur qui a pour particulier de s’accentuer aux changements de température ou selon l’humidité ambiante.
88. Règles : souvent douloureuses surtout lors de périodes de crises donnant l’impression de ne pas pouvoir éliminer ce qui doit l’être.
89. Seins : maladies fibro kystiques.
90. Selles : problème au niveau de l’élimination, alternance entre diarrhée et constipation.
91. Sinus : douleurs des sinus, ressemblant à des sinusites sans signes radiologiques.
92. Sommeil : le sujet dort moins en quantité sans trouver de « sommeil réparateur ». C’est la quatrième phase du sommeil dite la phase delta qui ne joue plus son rôle réparateur, déréglant l’hormone de croissance et son pouvoir de réparation tissulaire et entravant la recharge de tout le système immunitaire. En pratique, le fibromyalgique aura des phases d’hypersomnies qui pourront succéder à des phases d’insomnie. Il se réveille souvent dans la nuit sans pouvoir se rendormir, et au matin, il est aussi fatigué que quelqu’un qui n’a pas dormi. Parfois il est réveillé par des crises de terreur nocturne avec sensation de ne pouvoir respirer. Moldofsky a pu démontrer que les fibromyalgiques souffraient d’un trouble du sommeil profond à ondes lentes.
93. Spasmes musculaires : concernant tous les muscles rouges.
94. Sueurs abondantes.
95. Thermique :
troubles, sensation d’avoir toujours trop chaud ou trop froid, le fait d’avoir les extrémités froides (Raynaud), les mains peuvent apparaître blanches, exsangues et non vasculaires.
96. Thermographie : le plus souvent hypothyroïdie instable, difficile à équilibrer.
97.Troubles digestifs : douleurs, ballonnements, etc…Les malades se plaignent tour à tour de brûlures d’estomac, de gaz, d’état nauséeux.
98.Troubles de l’humeur : la douleur de leur corps tordu sur son axe, les épuise, les rend « fous », leur « met les nerfs à fleur de peau ». Elle consume leur vitalité, les épuise petit à petit et finit par venir à bout de leur force et de leur volonté. Ils peuvent être victimes de crises d’angoisse ou de crise de larmes.
99.Urines : besoin impérieux et fréquent sans infection, c’est le syndrome de la vessie irritable. Des fuites urinaires au moindre effort (marcher, monter l’escalier,etc…) sont fréquente chez la femme. Ceci se complique souvent de cystites récidivantes ou d’infections urinaires.
100. Vertiges : le sujet décrit une impression de perte de contact avec le sol, de ne plus sentir son pas au sol.
101. Vision : elle est double ou douloureuse. Les patients décrivent des points lumineux (mouches volantes, étoiles) ou de fausses images qui se déplacent devant les yeux. Selon leur fréquence ces impression peuvent gêner le patient dans ses tâches de tous les jours.
102. Yeux : ils sont souvent secs, ils brûlent et démangent comme si des grains de sable s’étaient logé dans l’œil. La vision peut être brouillée parfois, les globes oculaires peuvent rougir et s’injecter après une période de lecture par exemple. Une des deux paupières peut battre sous l’influence de spasmes incontrôlables. Des pertes d’acuité visuelle sont également courante.

Cette liste à été créer grâce à de nombreux professionnels de la fibromyalgie dans cinq pays différents.

Retrouvez d’autres articles sur la Fibromyalgie  :  en cliquant ici

Lecture recommandée :


Partager Partager sur Facebook
120 509 vues

44 Réponses to “100 symptômes de la fibromyalgie”

  1. michaux dit :

    bjr j ai une fibromyalgie et j aurais aimer discute avec des personnes qui on cette salete car je l appelle ainsi ;je suis de perpignan 66000 je vous remercie de votre reponse c est gentille bonne journee et a bientot martinette

    • CHRISTINE dit :

      j ai découvert recemment que j avais cette maladie, en juillet j ai rencontré une kinesiologue , naturopathe, je vais beaucoup mieux, voire très bien, je peux travailler sans problème , cela a été un calvaire, on m a pri pour une tire au cul dans mon boulot, alors que j ai été plus de deux ans très mal, il faut passer par une phase de » lacher prise  »
      yoga, relaxation , détente musculaire et surveiller son alimentation,

      • Recherche du Bien Etre dit :

        Merci Christine pour votre témoignage
        pouvez vous nous en dire plus sur ce que ces spécialistes vous ont prescrit
        J’espère que vous allez vraiment mieux

      • Virginie helbling dit :

        Quel bonheur les gens comme vous et votre guérisseur, ça doit donner tellement d’espoir à la science…. Qui cherche toujours du côté neuro!!!! Ou peut être est ce que ça apporte de faux espoirs à des gens qui souffrent vraiment, ou encore est ce que ça heurte ceux qui sont diagnostiques fibro depuis longtemps et toujours pas « guéris » sommes nous des « tires au flanc » nous aussi?

    • tintin42 dit :

      Bonjour, j’ ai ce problème depuis la mort de mon père en 1983. J’ ai très mal vécu cet  » épisode de ma vie  » et j’ en souffre physiquement et moralement. J’ ai fait un test électromyoramme qui a févélé ma spasmophilie.

      • Recherche du Bien Etre dit :

        Bonsoir Tintin
        je suis désolé pour vous, la découverte de votre spamophilie est elle récente, avez vous eu un ou des traitements contre ce fléau

  2. thomas dit :

    je suis dans l’Oise, mais je pense avoir une fibromyalgie aussi, je suis balader de médecin en médecin – j’ai fais 3 généraliste un ORL les urgences un ostéopate. à chaque fois on me dis que c’est le stress donc AD – decontractant musqulaire…..

    pourtant je ne me sens pas stressé, ma vie est nickel je mange équilibré, je suis plutôt zen de nature.
    Mais j’ai toujours des douleurs au ventre à la gorge et à la tête depuis environ 3 ans, j’ai aussi des crachats verdatres surtout le matin mais pas de toux et des muscles (dans les jambes, dans le cou, dans le ventre qui « bougent » de temps en temps) même sans rien faire juste en regardant la TV et en ne pensant à rien.

    J’ai juste un généraliste qui m’a dis que cela ressemble à des mini crise de spasmophilie et je vous met du benzodiazépines cela fais 23 euros au revoir à bientôt….

    J’en ai marre de consulter des médecins.

    Comment avez vous été diagnostiqué Martinette, et en combien de tps?

    • Virginie helbling dit :

      Arrêtez la course des médecins et allez consulter un spécialiste de la douleur. En eux même vos symptômes ne veulent rien dire ça peut être plusieurs choses. Une réponse vaut mieux que mille question et, non, ce n’est pas sur les forums que l’on met un nom sur la maladie qu’on a envie d’avoir. 10 minutes suffisent à un spécialiste pour savoir.

  3. emeline dit :

    Pareil pour moi j’ai l’impression que l’on a le meme parcours

    • mathieu dit :

      +1 pratiquement le meme parcours chaotique….

      C’est grace a des sites comme celui la que nous pouvons desormais mettre un nom sur notre mal etre et notre sois disant stress…

  4. steph dit :

    bonjour a tous

    jh de 30ans mes symptomes ont commencé il ya 3ans, ça a commencé par une diarrhée aigue qui a duré plus d’un an j’ai effectué plusieurs analyses mais on a jamais rien trouvé.
    a l’issue de cette periode j’ai commencé a etre tres paresseux, impossible de travailler plus de trois heures par jour, impossible de faire du sport, depression permanente et manque de concentration, je sentait egalement pas mal de fourmillements aux doigts .

    j’ai pratiquement tout mes ongles striés et cassants, et mon ventre est tout le temps balloné.

    mes yeux me brulent, et j’ai mal a des points situés sous les cotes gauches.

    jusqu’a présent aucun medecin n’a su me diagnostiquer, alors c’est tout le temps les memes commentaires, c’est psychique…

    quelqu’un resent les memes symptomes? avez vous des astuces pour reganger en tonus?

    merci beaucoup par avance

    • Recherche du Bien Etre dit :

      Malheureusement beaucoup de personnes suivent ce parcours chaotique

      Pour regagner du tonus, faites des cures de magnesium de vitamines C par exemple
      et surtout pratiquez le « lacher prise » et la relaxation

    • johanna dit :

      bonjour, moi j’ai la fibromyagie et les problèmes de ventre gonflé ont été nettement résolu depuis que je mange sans gluten. Il fallait s’habituer mais sans trop de problèmes malgré que je mange des plats préparés au travail. Je prend également de la vitamine C du magnésium. J’ai apris dans un centre anti douleur à faire la relaxation par auto hypnose.
      Bon courage!

      • Recherche du Bien Etre dit :

        Merci pour votre témoignage Johanna et bon courage

      • Virginie helbling dit :

        Consultez un spécialiste adéquat et dans votre cas ça me semble être plutôt pour une candidose. Ne vous auto diagnostiquez pas sur les forums. La fibro est une maladie neurologique qui n’a que faire des régimes alimentaires. Soignez vous avec un médecin bon courage

      • Virginie helbling dit :

        La fibromyalgie n’a rien à voir avec le gluten c’est un syndrome neurologique. Arrêtez de propager des fausses vérités. Il y a des chercheurs qui travaillent sur cette maladie renseignez vous. La fibromyalgie n’est pas une dépression ni une intolérance alimentaire.

    • LE TALLEC dit :

      Bonjour, ce que vous decrivez correspond a une infection fongique que les analyses non pas révélé,ce qui n est guère étonnant dans les cas de candidose.Vos ongles sont infesté par le champignon et sous vos cotes ce sont vos intestins ou il prend racine.Pour guerir,vous devez remplacer votre flore intestinale(microbiote) malsaine par une flore saine qui maintiendra le candida albican dans des proportions acceptables.Un bon traitement de la candidose c est une igiene de vie dans laquelle on supprime au plus possible les sucres industriels et on introduit des fruits et legumes frais plus probiotiques plus cure de chlorure de magnesium… Il faut compter au minimum 1 an de modification du terrain pour commencer a avoir des resultats.Cordielement.

    • Virginie helbling dit :

      Allez consulter un spécialiste de la douleur ça me semble évident! Une réponse ne vaut elle pas mieux que mille question? Qu’elle que soit la réponse bien sur, on ne s’autorise diagnostique pas ce n’est guère serieux! La fibromyalgie ne se résume pas à des points des fourmillements une paresse et une diarrhée! Si c’est autre chose faites des examens. Malheureusement la fibromyalgie paralyse de douleur et on s’en rend vite compte je vous assure.

  5. Chris dit :

    Bonjour a tous Moi j ai 37 ans je suis militaire de carrière ,je suis actuellement a l étranger ,avant de partir a l étranger je me suis aperçu que mon épouse discutée avec un ex petit copain pendant que j étais partis a l étranger,depuis j ai de gros doute sur notre relation,la tout les jours je pense a ça ,et la cela fais deux semaines que je ne vais pas bien,sorte de brulure dans le pied gauche ,douleur cotée droit dans les reins ,genre de petite fourmie dans tout le coté droit du corp ,plus de motivation dans le sport et je suis pensif en permanence merci d avance

    • Recherche du Bien Etre dit :

      Bonjour Chris,
      Je pense que vos symptômes sont plus liés à un 2tat de stress temporaire qu’à la Fibro.
      Vous êtes anxieux à cause de ce que vous avez appris.

      Avez vous essayé de parler de votre découverte à votre épouse ?

      Je pense que le mieux serais pour vous d’éclaircir la situation avant que celle-ci s’installe sur du long terme

      Bon courage pour la suite
      et n’hésitez pas à revenir sur le site pour nous donnez des nouvelles de votre Etat
      Mais avec le temps et un peu de dialogue cela devrait revenir à la normal mais en cas de doute consulter quand même un médecin

      Bon courage

  6. saidi dit :

    bjr a tt le monde , voila moi ça a commencé avec une inffection urinaire que j’ai soigné avec des antibiotique mais je ss qlq d’anxieux du coup je pense tt le temps a ça aprés ça me donne autre chose , insomnie , pert d’apetit , maux de téte , mal aux intestins ,fatigue ,pas de force , pas d’envie ,,,,etc svp aidé moi siya qlq qui as deja connu ça , je me demande si je ss qlq de fibromalgique ou pas ??? repond er moi svp merci ,

    • Recherche du Bien Etre dit :

      Vous n’êtes pas forcement fibro, je pense que vous êtes surtout super anxieux. Essayez de vous libérez l’esprit, de penser à autres choses, surtout des choses positives, aérez vous.
      Bon Courage

    • Virginie helbling dit :

      Vous semblez plutôt de souffrir de dépression et c’est normal au vu de la situation insupportable.trouvez un bon thérapeute faites votre deuil soignez vous ce n’est pas une maladie honteuse. Bon courage

  7. Freddy972 dit :

    Je suis un homme de 45ans et Je me sus reconnu spasmo depuis 3 ans. Mon medecin me la confIrme . C’est bel et bien un etat de stress qui engendre cette maladIe ou du moins cet etat sphyco.Ne jamais Avoir de carence en magnesuim, c’est la cle de cette maladie. Si votre medecin vous dit que c’est le stress, il faut le croire.

  8. Milibulle dit :

    Bonjour,
    je ne sais pas si je suis fibromyalgique mais je me retrouve dans de nombreux symptômes (très nombreux…)
    depuis quelques temps je stresse … pas dans ma vie spécialement mais simplement à cause des symptômes que j’ai.. J’ai peur de mourir et de faire des avc ou autres maladies fatales (ou presque), je fais crises d’angoisse sur crise d’angoisse… mon médecin a voulu me mettre sous anti déprésseur j’ai pas voulu car en dehors de cette angoisse je n’ai pas le soucis de n’avoir envie de rien d’être malheureux etc. j’ai l’impression de passer pour une hypocondriaque du coup je reste avec ma peur… que faire ?

    • Libellule dit :

      Bonjour,

      Depuis environ une semaine je me retrouve dans le même cas que vous, peur de mourir, mal partout…

      J’ai des symptômes qui m’empêchent de profiter à fond de la vie : sensations de vivre dans le brouillard, fatigue intense, bourdonnement dans les oreilles, sensations que le côté gauche s’engourdit, perte de l’appétit (-3 Kg en une semaine) !

      Je ne sais plus du tout quoi faire, j’ai 22 ans et peur de finir ma vie dans cet état !!!!!!!!!!!!!!

      Avez vous des astuces ?

      • Virginie helbling dit :

        Allez consultez un spécialiste de la douleur si vous avez des douleurs une fatigue intense, ne cherchez pas la réponse ici. Il y a un diagnostic qui se fait rapidement, arrêtez d’angoisser pour rien. Si c’est une dépression ou autre acceptez de vous soignez. Bon courage

    • Virginie helbling dit :

      Acceptez les antidépresseur ce n’est pas une honte la dépression est une vraie maladie et cela permet au moins de soulager et d’éliminer d’autres possibilites.Dans votre cas des anxiolytiques seraient bien aussi. Avez vous pensé à l’hypocondrie sinon, parce que votre refus doit faire sonner cela comme un gyrophare chez votre médecin. Soignez vos symptômes et vous verrez bien, on commence toujours par élimination. Et à moins de douleurs persistentes précises et diffuses, de fatigue importante je ne vois pas ou vous voyez une fibro. Bon courage

    • Virginie helbling dit :

      Acceptez les antidépresseur ce n’est pas une honte la dépression est une vraie maladie et cela permet au moins de soulager et d’éliminer d’autres possibilites.Dans votre cas des anxiolytiques seraient bien aussi. Avez vous pensé à l’hypocondrie sinon, parce que votre refus doit faire sonner cela comme un gyrophare chez votre médecin. Soignez vos symptômes et vous verrez bien, on commence toujours par élimination. Et à moins de douleurs persistentes précises et diffuses, de fatigue importante je ne vois pas ou vous voyez une fibro. Bon courage

  9. LE TALLEC dit :

    Bonjour, il faut faire une voir plusieurs cures de chlorure de magnesium.Sinon, pour les autres temoignages que j ai lu vous devriez tous vous renseigner sur la candidose.

  10. Florence dit :

    Bonjour,

    Ici depuis presque 3 ans je me pose la question de pourquoi ces douleurs?

    Il y a bientôt 3 ans j’ai accouché par voie naturelle mais déclenchée avec ventouse et péridurale.

    A mon retour dans la chambre les douleurs se sont peu à peu réveillées, contre coups selon les médecins… je n’ai pas réussit à me lever pendant 3 jours et j’ai mit plus de mois à dompter ses douleurs (je marchais pas plus de min)

    Et depuis plein de choses: les douleurs qui me paralysent les hanches, les bras au point de lâcher ce que je tiens, mes acouphènes qui se sont amplifiés ++, des infections urinaires silencieuses qui se détectent quand mes reins me font mal, mes insomnies, mes coup de chaud (j imagine même pas la ménopause -_-’ ) enfin bref plein de symptômes

    plein de symptômes que je reconnais ici, plein de symptômes que je n ai pas encore parlé au médecin: peur qu il ne comprenne pas ou mal?
    Quand je vais chez le doc je me dis toujours je vais lui en parler et à chaque fois je ne le fais pas, car je n y vais jamais pour ça spécialement et donc je zappe (exprès ou pas)

    Fin bref comment faire pour comprendre mes symptômes sans passer par 100 médecins différents

    Je sais qu il existe des centres anti douleurs, sont ils plus aptes à comprendre et renseigner?

    En tout cas, cela fait du bien de se dire non je ne suis pas folle et je ne suis pas seule face à cela.

    • Virginie helbling dit :

      Allez consulter un spécialiste de la douleur c’est le seul apte. Le cas échéant trouver une femme médecin qui accepte de vous suivre et faites lui comprendre que vous n’attendez pas de miracle. La fibro est une maladie frustrante pour eux. Si c’est bien une fibro impliquez votre entourage, informez les c’est vital pour vous. Et puis ne perdez pas courage, jamais. Oubliez les projets à Long termes, vivez les moments, au jour le jour. Faites de petites choses qui vous font plaisir, riez, lisez…. Dormez sans culpabilité même si c’est pas une heure « normale » abandonnez d’ailleurs la culpabilité et la honte. Pensez à vous faites vous prescrire de la balnéothérapie et arrêtez de consulter les forums toxiques ou tout un chacun se voudrait avoir été fibro. J’espère que ce n’est pas ça n’oubliez surtout pas le spécialiste de la douleur, c’est le SEUL moyen de savoir. Courage

  11. eglantine dit :

    bonjour ,
    je suis atteinte depuis 4 ans de demangeaisons atroces parfois (surtout a partir de mais juin.. quotidien mais moins fort en hiver) . elles peuvent arriver de facon spontanée et anarchique mais sont quasi immédiate apres douche piscine etc.. il n’y a pas de traces sur ma peau c’est comme un courant electrique qui pique et demange partour sur les jambes et bras. seul de l’eau bouillante me calme .. jambes sans repos, candida albicans j’explore toutes les pistes sans reponse réelle . j’ai mangé bcp de sucres depuis quantre ans pour compenser un arret de cigarette (et pris 10 kgs) donc depuis qq jours j’ai eliminé sucres , gluten, et je ne consomme presque plus de produits laitiers depuis plus d’un an .. j’ai en même temps perdu pas mal de memoire et de vue .. frybromyalgie?

  12. Virginie helbling dit :

    Je suis fibromyalgique depuis mes 15 ans, j’en ai 46 à présent. J’ai eu une accalmie si l’on peut dire qui m’a permis d’avoir deux enfants dont l’accouchement a failli me tuer à cause des douleurs. J’ai été diagnostiquée par un spécialiste de la douleur depuis ma « rechute » il y a 10 ans de cela. La fibro s’est réveillée plus méchante que jamais, j’ai plus de 90% des symptômes en quasi permanence. Les régimes alimentaires ne servent à rien, le mieux pour moi est de manger le moins possible des choses faciles à digérer peu de légumes ou de fruits dont je raffole pourtant, des féculents, je suis potomane à force de dessèchement, le yoga m’est impossible trop douloureux, la relaxation ne sert qu’à l’acceptation de la maladie, pas à son apaisement, sinon ce n’est pas une fibromyalgie. Il ne faut pas mettre sur cette affection tous les problèmes de la vie, c’est une vrai maladie qui ne se soigne pas à coup d’hypnose ou de privation de gluten, c’est une maladie neurologique qui affecte tout le système nerveux et brouille les messages envoyés au cerveau. Être fibromyalgique est la fin de la vie telle qu’on la connaît et le début d’une nouvelle qu’il faut apprivoiser avec le moins de stress possible, en essayant surtout de faire en sorte que l’entourage comprenne et accepte ce qui arrive. Le plus dur au début est le manque de compréhension des proches. Je suis aujourd’hui à 100% sécurité sociale et handicapée reconnue mais non indemnisée car à l’époque je ne travaillais pas…. Et oui on ne choisit pas quand ça arrive. J’ai un médecin formidable qui m’ecoute et me donne ce dont j’ai besoin au niveau traitement antalgique, antidépresseur… Je ne prend que ce dont j’ai besoin j’ai arrêté de servir de cobaye. La fibromyalgie n’est pas la réponse à toutes les névroses ou les angoisses, les gens confondent beaucoup dépression et fibro, car oui, une dépression peut aussi engendrer des douleurs et des colites. Il faut aller voir des spécialistes de la douleur et ne pas chercher d’auto diagnostics sur les forums, se dire guérie d’une fibro est un fantasme,, et une contre vérité douloureuse pour les gens comme moi. la vie est un calvaire physique mais avec l’amour des siens et un regard bienveillant, on peu vivre avec sans se lamenter sur son sort. Je dors quand il ne faut pas, je ne dors pas quand il le faudrait. Je tombe dans les pommes pour une colite, j’ai mal en permanence dans chaque parcelle de mon corps. Je ne peux plus faire de shopping, aller au resto, rester assise ou couchée ou debout trop longtemps, je ne peux plus rester des heures sur un ordi, je n’ai plus de plaisir à faire quoi que ce soit mais je ne suis pas malheureuse parce que j’ai accepté ce qui m’est arrivée. Je ris avec mes enfants tous les jours, je prend la vie au jour le jour et je vis…. À ma façon. C’est juste un témoignage mais c’est le mien.

    • zanon dit :

      Bonjour moi je suis allé me faire diagnostiqué un lupus suite au rdv que ma mère ma pris chez son rhumatologue suite a mes douleurs et a mes tâche sur le visage ma mère pensé que moi aussi je l avait et tant donner qu’elle avait aussi. Et la il ma annoncé que j avait une fibromyalgie j etait soulager, et en allant voir sur le net les symptômes et les dégâts que cette maladie fait et bien j’ai trop les boules . J’ai trouvé la cause de tout mes symptômes et moi je pensé que c’était les nerfs l arthrose ect… ça fait une semaine que j’ai apris la nouvelles et j’ai même pas envie prendre sont traitement pour la douleur puisque pour le moment je la supporte jusqu’à quant?.la seul chose je fait attention au gluten voilà pour l instant …bon courage a touses et à toutes a bientôt

  13. cigarette electronique prix par mois…

    100 symptômes de la fibromyalgie – Recherche du bien etre…

  14. Anni dit :

    « Je suis tellement reconnaissante pour Dr.Rick Simpson pour me fournir avec de l’huile de chanvre ici dans l’État-Unis d’Amérique. J’étais diagnostiquer un cancer des poumons il ya 8 mois, et depuis lors, j’ai fait beaucoup de chimiothérapie et les radiations qui n’ont pas aidé les questions, mais seulement endommagé mon système immunitaire et moi frustré. Je suis tombé sur les larmes de Phoenix et j’ai lu à propos de l’huile de chanvre beaucoup et j’ai vu le message que le Dr Rick Simpson pourrait me fournir huile de chanvre i contact avec lui sur: rickcancercure@gmail.com pour l’achat de ce médicament, le médicament été achetés et livrés dans les 2 jours et j’ai été sur le traitement pour les 3 dernières months.I suis ici pour laisser chacun savent que je ne suis plus un patient atteint de cancer, j’ai l’expérience un changement total dans mon état de santé, avec le Dr Rick Simpson service de l’huile de chanvre. pour tous les patients atteints de cancer qui vivent dans la région de l’Amérique et de l’Europe dans son ensemble, obtenir votre huile de chanvre de Rick Simpson: rickcancercure@gmail.com

    sincèrement
    Anni.F Timpson
    Floride

  15. Karen Aslog dit :

    Je ne suis pas capable d’écrire cela dans le succès contre le cancer pour une raison quelconque, j’ai donc été envoyé ici pour annoncer la liberté de cancer de Rick SIMPSON huile de cannabis.
    J’ai été diagnostiqué avec le cancer de la prostate Octobre 18, 2013 Je suis informé par mon médecin que mes seules options étaient d’avoir un traitement de prostatectomie ou la radiothérapie ont semences implanté dans ma prostate ou recevoir une radiothérapie externe régulière. Je suis tombé. Je savais qu’il devait y avoir d’autres options que je sers un Dieu vivant.

    J’ai parcouru l’Internet avec la plus grande motivation de la Parole de Dieu et si heureusement, j’ai découvert un riche d’informations à propos de Rick Simpson cannabis huile pour le cancer.
    Je renifle son site Web: http://www.paramount-oil.tk/ j’ai pu obtenir cannabis Huile de lui via son site internet: https: http://www.paramount-oil.tk/

    Je savais alors que le Seigneur a répondu à mes humbles prières avec foi me donnent.
    Le traitement a été commencé immédiatement le médecin me l’a donné pour hebdomadaire check-up. consommée dose recommandée et à la mi-Novembre.

    Le 26 Janvier, j’ai eu une réévaluation du cancer, qui se composait d’une IRM avec un état ​​de l’art 3 Tesla IRM machine. Résultat – Aucun signe de cancer! CANCER GRATUIT!

    Une des choses qui m’ont aidé en passant par tout cela, lire des témoignages et des histoires de succès de ceux qui ont utilisé l’huile et guéri Et avec un bon régime alimentaire. Maintenant que cette huile merveilleuse m’a guéri, je sens que j’ai besoin de laisser les autres savent aussi bien. S’il vous plaît n’hésitez pas à me contacter, demander ce que vous devriez

    plus d’informations, s’il vous plaît visitez le fonctionnaire Rick Simpson Site Web: http://www.paramount-oil.tk/ ou contactez directement: ricksimpsoncannabisoil@outlook.com j’ai acheté de.

    Commande électronique / mobile: ricksimsponcannabisoil@outlook.com
    Mobile: (+44) 703 194 2647

    Merci,

  16. Alex deschamps dit :

    A vous lire j’ai juste l’impression que nombreux se cherchent une maladie, honettement j’ai ris car j’avais des points communs a sa …c’est un regroupement de symptomes psychologique (en majorité) courants…et ils s’autodiagnosent tous quelque chose sans réfléchir si il y a des causes (et a ce que je lis il y en a) psychologiques possible dans leur vies…arettez de chercher ce qui n’est pas la et regarder votre vie objectivement, c’est le meilleur conseil que je peu fournir ici.

  17. Jonathan Blaine dit :

    Rick Simpson huile de chanvre guérit vraiment le cancer,
    Mon nom est Jonathan Blaine, je viens de l’Ontario, Canada.
    En 2013, on m’a diagnostiqué de cancer du côlon (cancer qui se forme dans les tissus du côlon),
    Je essayé toutes sortes de traitements et de traitement, y compris la chimiothérapie, la radiothérapie,
    immunothérapie et la thérapie de vaccin, en vain … Je suis inquiet, déprimé, et confus
    pensant que je vais mourir du cancer,. jusqu’à ce qu’un jour fidèle, dit ma femme est relatif
    nous sur le merveilleux Rick Simpson huile de chanvre, qui ont guéri de nombreux patients du cancer
    Pour Years..We obtenu de Beforemedicalservice@yahoo.com et l’huile de chanvre a été utilisé
    Avec succès dans guérir le cancer du côlon mortel! dans les 3 mois, son plus qu’un miracle,
    Maintenant, je suis libre de cancer!
    Rick Simpson! Ma gratitude va à vous et le Dieu Tout-Puissant.

    vous pouvez contacter Rick Simpson sur

    e-mail: Beforemedicalservice@yahoo.com

    Mobile: +1 312 835 3384
    (+44) 703 194 2647

  18. Marcille Rahal dit :

    Bonjour à tous depuis des années je souffre mais depuis 3ans cela se empire je suis du sud j ai tt quitter prix mon mari et mes douleurs sont fortes je fais qu aller au urgence à Lyon on me dit tt va bien pfff mon médecin traitant me dit c est angoisse spasmophilie svp si kk1 vit à Lyon souffre je suis la ( pleure douleur estomac sueur douleur thoracique fourmillement tête et. .. je ne vie plus tard enfermer j pris bcp de poids )enfin on ns prend pour des hypocondriaque courage à vous tous

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici