7 Raisons de Bannir les Soupes Instantanées

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Les soupes instantanées (ou soupes lyophilisées) sont de plus en plus en vogue, Pourquoi ?

  • car très rapides à préparer, sans connaissances en cuisine, il n’y a que de l’eau chaude à ajouter
  • Elles rassasient généralement bien ;
  • Elles ne sont pas très chères.

Il existe une très large gamme avec  différentes saveurs comme des soupes au poulet, à la crevette, aux champignons, aux légumes…  Plusieurs marques se disputent le marché avec des qualités différentes

les dangers des soupes instantanées

Pour ce qui est de la qualité, ces soupes cumulent les déséquilibres nutritionnels, les ingrédients sont majoritairement  de qualité médiocre voir même controversés et participent, plus ou moins activement, à la dégradation de l’état de santé général.

Voici 7 raisons de bannir ce type d’aliment de votre alimentation :

1. Trop de sucre

Une soupe moyenne fait dans les 75g, tandis que la quantité de glucides atteint généralement les 45g, soit 60% de la ration !

Effectivement, l’ingrédient principal de ces soupes étant les nouilles (faites de blé), principalement composées d’amidon (glucides complexes), l’apport principal est sous forme de glucides, de sucre donc.

Pour les personnes qui surveillent leur apport en sucre, les soupes instantanées sont à éviter d’urgence, pour tous les autres, il convient de faire attention.

2. Trop de sel

Une soupe contient environ 1g de sel. Or selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), notre consommation de sel journalière devrait être de 5g au maximum.

Une soupe vous apporte à elle seule 1/5 de vos apports journaliers maximum en sel.  Vous augmentez vos risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.

Le constat est limpide, l’excès de sel serait responsable en France de plus de 25.000 décès par accidents cardiovasculaires.

Autrement dit, limitez fortement votre consommation de produit industriel comme les soupes instantanées pour limiter votre consommation de sel.

3. Du blé, du gluten …

Ces soupes miracles sont en fait des nouilles au blé. Qui dit blé, dit gluten et autres dont il vaudrait mieux en limiter l’ingestion !

Le gluten, les lectines, la perméabilité intestinale, les maladies auto-immunes, le syndrome du côlon irritable sont autant de molécules ou de maladies en relation avec l’absorption de blé moderne.

4. Du glutamate monosodique

Cet exhausteur de goût au nom barbare est sous le coup de la polémique. Il serait responsable du syndrome du « restaurant chinois » en créant une addiction à posteriori.

Il serait mis en cause dans des cas d’allergies, de maux de tête (surtout dans les pays asiatiques), de crampes, ou même d’engourdissements.

5. Des ingrédients en poudre

Du chili et de l’ail en poudre avec des légumes déshydratés… Bref, ces soupes instantanées ne sont pas des modèles en termes de produits frais et riches en nutriments essentiels.

C’est même tout le contraire, tout est déjà cuits, déshydratés, broyés et assemblés pour obtenir un produit hautement transformé, avec une densité nutritionnelle très faible (des calories vides).

6. De l’huile de palme

Les fabricants n’essaient même pas de masquer l’origine de l’huile sous le terme « huile végétale », on sait d’emblée que nous avons affaire à de l’huile de palme.

Lanutrition.fr est prudente sur cette question. En effet, l’huile de palme est plutôt controversée et doit être, comme toute huile, consommée avec modération et selon le type de cuisson.

7. Des prix gonflés au kg !

Environ 0,9 € la soupe, ce n’est pas trop mal pour un repas. En termes d’économie, vous êtes gagnant ! Ah moins que….

0,9€ pour 15g de produit, cela revient tout de même à 60€/kg

Pour 60€/kg, autant s’acheter de vrais produits, avec des vraies protéines, des vrais légumes et des vrais nutriments !

 

Comment Améliorez votre soupe !

Il est clair qu’une soupe instantanée, et rien d’autre, c’est un désastre nutritionnel. Cependant, on peut l’améliorer afin de la rendre plus intéressante sur le plan nutritionnel mais également gustatif

Ce que vous pouvez rajouter dans votre soupe :

  • 1 œuf entier, ceci améliorera le profil protéique
  • Des légumes verts (des feuilles de chou de chine)
  • Des champignons

A côté de votre soupe, vous pouvez rajouter :

  • Une salade fraîche avec des tomates et de l’huile d’olive
  • Une poignée d’amandes, de noix ou de cacahuètes (nature)
  • Une assiette de crudités avec une mayonnaise maison

 

source : article intégralement repris de www.dur-a-avaler.com

Simples, rapides et même bonnes

Les nouilles instantanées sous forme de soupe sont très populaires dans les pays développés.

  1. Elles sont rapides à préparer ;
  2. Elles ne nécessitent qu’un peu de chaude ;
  3. Elles rassasient généralement bien ;
  4. Elles sont très bon marché.

De facto, un foyer classique peut utiliser ce genre soupe, dans lesquelles se trouvent tous les ingrédients souvent sous forme de poudre et d’huile que l’on répand sur les nouilles.

On retrouve bien évidemment une large gamme de différentes saveurs (poulet, bœuf, crevette, etc.) avec différentes marques et donc différentes qualités.

En parlant de qualité, il convient de remettre ces soupes minutes à leur place. Elles doivent être majoritairement bannies de notre alimentation. Sans aucune autre forme de procès. Pourquoi ?

Pourquoi faut-il bannir les soupes instantanées ?

Elles cumulent les déséquilibres nutritionnels, les ingrédients de qualité médiocre ou controversés et participent, plus ou moins activement, à la dégradation de l’état de santé général.

Voici les raisons, point par point, de cette éviction.

1. Trop de sucre

Une soupe moyenne fait dans les 75g, tandis que la quantité de glucides atteint généralement les 45g, soit 60% de la ration !

Effectivement, l’ingrédient principal de ces soupes étant les nouilles (faites de blé), principalement composées d’amidon (glucides complexes), l’apport principal est sous forme de glucides, de sucre donc.

Pour les personnes qui surveillent leur apport en sucre, les soupes instantanées sont à éviter d’urgence, pour tous les autres, il convient de faire attention.

2. Trop de sel

Une soupe contient environ 1g de sel. Or selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), notre consommation de sel journalière devrait être de 5g au maximum.

Une soupe vous apporte à elle seule 1/5 de vos apports journaliers maximum en sel. Si vous êtes plutôt généreux sur les doses de sel, et que vous achetez régulièrement des plats préparés (comme le fait de plus en plus la population française), alors vous augmentez vos risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES), les adultes consommeraient 7.7 g de sel par jour. Cependant, un chercheur de l’INSERM interviewé par Lanutrition.fr, nous annonce que ce chiffre est probablement sous-estimé à cause des conflits d’intérêts des experts de l’ANSES. L’apport serait de l’ordre de 10 g par jour, deux fois les recommandations de l’OMS.

Le constat est limpide, l’excès de sel serait responsable en France de plus de 25.000 décès par accidents cardiovasculaires.

Autrement dit, limitez fortement votre consommation de produit industriel comme les soupes instantanées pour limiter votre consommation de sel.

3. Du blé, du gluten & co.

Comme je l’ai dit dans le premier point, ces soupes miracles sont en fait des nouilles au blé. Qui dit blé, dit tout un tas de saloperies dont il vaudrait mieux en limiter l’ingestion !

Dans l’actualité, Julien Venesson vient de publier un ouvrage sur le blé et comment il nous intoxique. Dans la foulée, Sylvain de l’excellent blog « Clair et Lipide », nous fait une synthèse de points importants du livre.

Le gluten, les lectines, la perméabilité intestinale, les maladies auto-immunes, le syndrome du côlon irritable sont autant de molécules ou de maladies en relation avec l’absorption de blé moderne.

4. Du glutamate monosodique

Cet exhausteur de goût au nom barbare est sous le coup de la polémique. Il serait responsable du syndrome du « restaurant chinois » en créant une addiction à posteriori.

Il serait mis en cause dans des cas d’allergies, de maux de tête (surtout dans les pays asiatiques), de crampes, ou même d’engourdissements.

5. Des ingrédients en poudre

Du chili et de l’ail en poudre avec des légumes déshydratés… Bref, ces soupes instantanées ne sont pas des modèles en termes de produits frais et riches en nutriments essentiels.

C’est même tout le contraire, tout est déjà cuits, déshydratés, broyés et assemblés pour obtenir un produit hautement transformé, avec une densité nutritionnelle très faible (des calories vides).

6. De l’huile de palme

Les fabricants n’essaient même pas de masquer l’origine de l’huile sous le terme « huile végétale », on sait d’emblé que nous avons affaire à de l’huile de palme.

Sur le plan de la santé, Adrien, jeune bloggeur spécialiste de l’huile de palme (très connu à travers son défi de ne plus vivre avec de l’huile de palme durant une année), nous indique que l’huile de palme est principalement composée d’acides gras saturés, avec 44% d’acide palmitique.

Lanutrition.fr est prudente sur cette question. En effet, l’huile de palme est plutôt controversée et doit être, comme toute huile, consommée avec modération et selon le type de cuisson.

Par ailleurs, Adrien alerte constamment l’opinion publique sur le désastre écologique à cause de la commercialisation de l’huile de palme. Rien que pour cette raison, qui n’est pas intrinsèquement liée à la santé humaine, l’huile de palme doit être boycottée.

7. Des prix gonflés au kg !

150 F (1,3 €) la soupe, ce n’est pas trop mal pour un repas. En termes d’économie, vous êtes gagnant ! Ah moins que….

150 F pour 75g de produit, cela revient tout de même à 2.000 F/kg (17€/kg) ! Pour 2.000F/kg, autant s’acheter de vrais produits, avec des vraies protéines, des vrais légumes et des vrais nutriments !

Améliorez votre soupe !

Il est clair qu’une soupe instantanée, et rien d’autre, c’est un désastre nutritionnel. Cependant, on peut l’améliorer, la « customiser » afin de la rendre plus intéressante sur le plan nutritionnel mais également gustatif

Ce que vous pouvez rajouter dans votre soupe :

  • 1 œuf entier, ceci améliorera le profil protéique
  • Des légumes verts (des feuilles de chou de chine)
  • Des champignons

A côté de votre soupe, vous pouvez rajouter :

Dans le pire des cas, si vous n’avez rien pour améliorer votre soupe, veillez à ne pas en abuser plus d’une fois par mois. Anticiper.

- See more at: http://www.dur-a-avaler.com/oupes-instantanees-chinoises-gluten-glutamate-bannir/#sthash.59pg1b4V.dpuf

Simples, rapides et même bonnes

Les nouilles instantanées sous forme de soupe sont très populaires dans les pays développés.

  1. Elles sont rapides à préparer ;
  2. Elles ne nécessitent qu’un peu de chaude ;
  3. Elles rassasient généralement bien ;
  4. Elles sont très bon marché.

De facto, un foyer classique peut utiliser ce genre soupe, dans lesquelles se trouvent tous les ingrédients souvent sous forme de poudre et d’huile que l’on répand sur les nouilles.

On retrouve bien évidemment une large gamme de différentes saveurs (poulet, bœuf, crevette, etc.) avec différentes marques et donc différentes qualités.

En parlant de qualité, il convient de remettre ces soupes minutes à leur place. Elles doivent être majoritairement bannies de notre alimentation. Sans aucune autre forme de procès. Pourquoi ?

Pourquoi faut-il bannir les soupes instantanées ?

Elles cumulent les déséquilibres nutritionnels, les ingrédients de qualité médiocre ou controversés et participent, plus ou moins activement, à la dégradation de l’état de santé général.

Voici les raisons, point par point, de cette éviction.

1. Trop de sucre

Une soupe moyenne fait dans les 75g, tandis que la quantité de glucides atteint généralement les 45g, soit 60% de la ration !

Effectivement, l’ingrédient principal de ces soupes étant les nouilles (faites de blé), principalement composées d’amidon (glucides complexes), l’apport principal est sous forme de glucides, de sucre donc.

Pour les personnes qui surveillent leur apport en sucre, les soupes instantanées sont à éviter d’urgence, pour tous les autres, il convient de faire attention.

2. Trop de sel

Une soupe contient environ 1g de sel. Or selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), notre consommation de sel journalière devrait être de 5g au maximum.

Une soupe vous apporte à elle seule 1/5 de vos apports journaliers maximum en sel. Si vous êtes plutôt généreux sur les doses de sel, et que vous achetez régulièrement des plats préparés (comme le fait de plus en plus la population française), alors vous augmentez vos risques d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES), les adultes consommeraient 7.7 g de sel par jour. Cependant, un chercheur de l’INSERM interviewé par Lanutrition.fr, nous annonce que ce chiffre est probablement sous-estimé à cause des conflits d’intérêts des experts de l’ANSES. L’apport serait de l’ordre de 10 g par jour, deux fois les recommandations de l’OMS.

Le constat est limpide, l’excès de sel serait responsable en France de plus de 25.000 décès par accidents cardiovasculaires.

Autrement dit, limitez fortement votre consommation de produit industriel comme les soupes instantanées pour limiter votre consommation de sel.

3. Du blé, du gluten & co.

Comme je l’ai dit dans le premier point, ces soupes miracles sont en fait des nouilles au blé. Qui dit blé, dit tout un tas de saloperies dont il vaudrait mieux en limiter l’ingestion !

Dans l’actualité, Julien Venesson vient de publier un ouvrage sur le blé et comment il nous intoxique. Dans la foulée, Sylvain de l’excellent blog « Clair et Lipide », nous fait une synthèse de points importants du livre.

Le gluten, les lectines, la perméabilité intestinale, les maladies auto-immunes, le syndrome du côlon irritable sont autant de molécules ou de maladies en relation avec l’absorption de blé moderne.

4. Du glutamate monosodique

Cet exhausteur de goût au nom barbare est sous le coup de la polémique. Il serait responsable du syndrome du « restaurant chinois » en créant une addiction à posteriori.

Il serait mis en cause dans des cas d’allergies, de maux de tête (surtout dans les pays asiatiques), de crampes, ou même d’engourdissements.

5. Des ingrédients en poudre

Du chili et de l’ail en poudre avec des légumes déshydratés… Bref, ces soupes instantanées ne sont pas des modèles en termes de produits frais et riches en nutriments essentiels.

C’est même tout le contraire, tout est déjà cuits, déshydratés, broyés et assemblés pour obtenir un produit hautement transformé, avec une densité nutritionnelle très faible (des calories vides).

6. De l’huile de palme

Les fabricants n’essaient même pas de masquer l’origine de l’huile sous le terme « huile végétale », on sait d’emblé que nous avons affaire à de l’huile de palme.

Sur le plan de la santé, Adrien, jeune bloggeur spécialiste de l’huile de palme (très connu à travers son défi de ne plus vivre avec de l’huile de palme durant une année), nous indique que l’huile de palme est principalement composée d’acides gras saturés, avec 44% d’acide palmitique.

Lanutrition.fr est prudente sur cette question. En effet, l’huile de palme est plutôt controversée et doit être, comme toute huile, consommée avec modération et selon le type de cuisson.

Par ailleurs, Adrien alerte constamment l’opinion publique sur le désastre écologique à cause de la commercialisation de l’huile de palme. Rien que pour cette raison, qui n’est pas intrinsèquement liée à la santé humaine, l’huile de palme doit être boycottée.

7. Des prix gonflés au kg !

150 F (1,3 €) la soupe, ce n’est pas trop mal pour un repas. En termes d’économie, vous êtes gagnant ! Ah moins que….

150 F pour 75g de produit, cela revient tout de même à 2.000 F/kg (17€/kg) ! Pour 2.000F/kg, autant s’acheter de vrais produits, avec des vraies protéines, des vrais légumes et des vrais nutriments !

Améliorez votre soupe !

Il est clair qu’une soupe instantanée, et rien d’autre, c’est un désastre nutritionnel. Cependant, on peut l’améliorer, la « customiser » afin de la rendre plus intéressante sur le plan nutritionnel mais également gustatif

Ce que vous pouvez rajouter dans votre soupe :

  • 1 œuf entier, ceci améliorera le profil protéique
  • Des légumes verts (des feuilles de chou de chine)
  • Des champignons

A côté de votre soupe, vous pouvez rajouter :

Dans le pire des cas, si vous n’avez rien pour améliorer votre soupe, veillez à ne pas en abuser plus d’une fois par mois. Anticiper.

- See more at: http://www.dur-a-avaler.com/oupes-instantanees-chinoises-gluten-glutamate-bannir/#sthash.59pg1b4V.dpuf


Partager Partager sur Facebook
4 217 vues

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici