Bienfaits de l’allaitement maternel

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Pour beaucoup de femmes qui l’ont vécu, l’allaitement est la continuation de la grossesse.

Les bénéfices de l’allaitement sur l’enfant ont été confirmé par de nouvelles données. En effet une étude menée par des chercheurs de l’Université de Crète ont démontrés que les enfants allaités exclusivement durant les six premiers mois de leur vie auraient moins de risques d’infections et seraient moins malades lorsqu’ils contractent une infection que les enfants nourris au biberon.

Ces scientifiques  ont suivi 926 mères et leur enfant durant 1 an pour évaluer les bénéfices de l’allaitement sur les infections. Les infections ont été évaluées à 5 reprises lorsque les enfants avaient 1, 3, 6, 9 et 12 mois.

Résultats : Les  enfants allaités exclusivement pendant six mois ont moins de risques d’attraper une infection durant leur première année que les enfants nourris exclusivement au biberon et ceux partiellement allaités. De plus, l’étude révèle que  la gravité des infections est moins importante chez les enfants exclusivement allaités.

« Des professionnels de santé devraient dire aux mères que, en plus de tous ses autres avantages, l’allaitement maternel exclusif aide à prévenir les infections chez les bébés et diminue la fréquence et la gravité des épisodes infectieux», conseillent les scientifiques.

Voyons maintenant les autre avantage de l’allaitement maternel :

Les vertus de l’allaitement maternel dès la naissance

Les avantages de l’allaitement maternel sont prouvés immédiatement après l’accouchement. En effet, d’après certaines études, une mise au sein immédiate du bébé après l’accouchement permet :

  • d’accroître la sécrétion d’ocytocine chez la mère, une hormone qui va induire l’involution utérine, diminuant ainsi les risques d’hémorragies du post-partum ;
  • de protéger le bébé contre les virus et les bactéries environnantes. En effet, le premier lait ou le colostrum contient un taux élevé d’anticorps maternels ;
  • de diminuer le risque d’ictère pathologique du nouveau-né. En effet, le colostrum est un laxatif naturel qui facilite l’élimination du méconium (c’est-à-dire des premières selles du bébé) ;
  • d’accélérer la survenue de la montée de lait ;
  • de familiariser le bébé avec la peau, l’odeur et la voix de sa maman.

Les avantages de l’allaitement maternel chez l’enfant

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le lait maternel suffit largement à couvrir les besoins du nourrisson jusqu’à l’âge de 6 mois. L’allaitement maternel exclusif est recommandé jusqu’à ce que le nourrisson ait 6 mois ; ensuite il est recommandé d’introduire progressivement une alimentation complémentaire tout en poursuivant l’allaitement maternel jusqu’à 2 ans ou plus.

Le lait maternel est même meilleur que le lait de vache :

  • il contient beaucoup moins de protéines superflues que le lait artificiel, donc il est digéré plus facilement ;
  • il contient beaucoup moins de sels minéraux, ce qui diminue le travail d’épuration rénale du bébé ;
  • Le lait maternel  a un rapport phosphore/calcium idéal, donc diminue le risque de rachitisme;
  • Le lait maternel est un équivalent de vaccin naturel contre les virus et maladies puisqu’il est riche en anticorps maternels. Aucun lait artificiel ne possède cette vertu.

Le lait maternel possède des vertus protectrices contre un bon nombre de maladies et d’infections, il prévient les infections de la sphère ORL, c’est-à-dire les rhinites, les pharyngites, et surtout les otites. Une otite de la petite enfance est toujours liée à une absence ou insuffisance d’allaitement maternel ; il protège de l’obésité (effet préventif) et diminue considérablement la survenue d’allergies, plus particulièrement de l’eczéma, grâce aux anticorps maternels qui vont stimuler le système de défense immunitaire du bébé.

L’allaitement provoque la sécrétion d’endorphines, qui créent un sentiment de détente et de bien-être chez la mère et l’enfant, et est même une façon idéale de soulager la douleur chez le bébé.

Le lait maternel est fait sur mesure pour votre bébé. En effet, il contient plus de 50% du matériel génétique de votre enfant, sa composition change selon l’âge de votre bébé, le moment de la tétée, de la journée.

Les bébés nourris au sein font moins de diarrhées que les bébés nourris au lait artificiel. De plus l’allaitement maternel possède également des vertus psychoaffectives car il permet de tisser des liens plus forts entre la mère et le bébé : les bébés nourris au sein font des adolescents moins « perturbés ». Il procure un sentiment de sécurité au bébé.

Les bébés allaités sont moins à risque d’être victimes du Syndrome de la Mort Subite du Nouveau-né

Et parmi les avantages les moins négligeables de l’allaitement maternel, le lait maternel renforce le développement du système cérébral du bébé grâce à l’acide linoléique, au galactose et aux oligo-saccharides et les enfants nourris au sein présentent un degré d’intelligence supérieur par rapport à ceux nourris au lait de vache. Ceci a été mis en évidence par une recherche effectuée sur deux groupes différents d’enfants, grâce à des tests cognitifs. Grâce à ces acides gras essentiels au développement du système nerveux et visuel du bébé, il a été démontré un avantage de 8 à 10 points de plus de QI chez les bébés allaités par rapport à ceux qui ont été nourris au lait artificiel. L’avantage est proportionnel à la dose de lait maternel reçue.

Les vertus de l’allaitement maternel pour la mère

Après l’accouchement, si la mère surveille le poids de son bébé pour vérifier qu’il grossit bien, elle est aussi attentive au sein. Avec l’objectif inverse : retrouver rapidement sa taille d’antan. Qu’en est-il quand on allaite ?

En plus d’être bénéfique à l’enfant, l’allaitement maternel est également bénéfique  pour la maman car il accélère la perte de poids après la grossesse et l’accouchement. En effet, la production de lait oblige l’organisme à puiser les matières grasses parmi celles accumulées au cours des 9 mois de gestation.

Le Dr Sachet, médecin nutritionniste à l’hôpital Bichat, responsable de la consultation de nutrition de la femme enceinte, nous dit : « La période d’allaitement est idéale pour perdre un peu de poids. Vous avez pendant votre grossesse stocké un certain nombre de kilos de graisse qui ont servi au cours des trois derniers mois à fournir de l’énergie – à vous et à votre bébé – et à préparer une réserve pour l’allaitement. Ces deux à quatre kilos de graisse qui vous font horreur au retour de clinique vont être « mobilisés » en deux à trois mois pour fournir chaque jour entre 200 et 300 calories (la moitié de ce qui est nécessaire pour fabriquer le lait de votre enfant) ».

L’allaitement va donc permettre de maigrir en douceur, à condition de ne pas manger comme quatre ! En effet, comme la femme enceinte, la femme qui allaite utilise mieux sa ration alimentaire, et les apports recommandés sont sans doute surestimés. Aussi, si sous prétexte qu’elle produit du lait, la femme se gave sans restrictions de chocolat, gâteaux, etc., elle pourra avoir du mal à perdre du poids, surtout si dans le même temps, elle a restreint son activité physique.

Il diminue le risque de survenue de cancers hormono-dépendants dont les cancers de l’ovaire, du col et de l’utérus, mais surtout le cancer du sein. Il est maintenant bien connu que la tétée et les contractions utérines qu’elle provoque, diminuent énormément les risques d’hémorragie et aident l’utérus à reprendre plus vite sa taille, sa forme et sa tonicité. Ceci est encore plus important pour une femme qui a subi une césarienne.

Une étude a montré que l’allaitement pourrait avoir un rôle préventif des infections urinaires, non seulement chez le bébé allaité mais aussi chez la mère allaitante.

Il agit comme un contraceptif naturel. Ce dernier avantage nécessite cependant quelques précisions. La Méthode d’Allaitement Maternel et d’Aménorrhée (MAMA) n’est efficace que si :

  • L’allaitement maternel est exclusif et jusqu’à plus de 10 fois jour et nuit.
  • La mère est à 6 mois ou moins de l’accouchement.
  • En l’absence de retour de couches.

Les avantages pratiques de l’allaitement maternel

  • le lait maternel est disponible pour le bébé à n’importe quel moment de la journée,
  • le lait maternel est un aliment tout près qui n’a pas besoin d’être préparé ou réchauffé,
  • l’allaitement maternel permet au couple de faire des économies considérables par rapport à l’achat du lait artificiel,
  • l’allaitement maternel permet à la mère de jouir d’une heure de pause par jour à son travail jusqu’à ce que son enfant atteingne un an,
  • Pas besoin de trimbaler biberons et autres ustensiles à chaque déplacement,
  • le lait maternel évite les déchets superflus liés aux boîtes, cartons et biberons, Oui allaiter son enfant c’est agir pour l’environnement !

Il est fort possible qu’on découvre dans les années qui viennent d’autres bienfaits de l’allaitement pour la mère.

Continuez votre lecture sur les idées reçues concernant l’allaitement maternelle en cliquant ici


Partager Partager sur Facebook
1 920 vues

1 Réponse to “Bienfaits de l’allaitement maternel”

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également: