Comment éviter les intoxications alimentaires ?

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Les Français sont de plus en plus soucieux à l’idée de manger des aliments industriels et potentiellement toxiques. La faute aux nombreux scandales alimentaires et sanitaires qui révèlent la présence de substances dangereuses dans notre alimentation. Au-delà de la consommation, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) alerte sur l’importance d’une bonne hygiène alimentaire à la maison où un tiers des toxi-infections alimentaires déclarées surviennent.

Voici des recommandations pour éviter les risques.

Des aliments mal conservés ou pas assez cuits, et des transferts de contaminants entre aliments peuvent par exemple nous rendre malades.Regles contre l'intoxication alimentaire

Se laver les mains

Avant et pendant la préparation des repas, lavez-vous bien les mains avec du savon. À défaut, utilisez une lingette, un gel ou une solution antibactérienne. Ce lavage doit avoir lieu après avoir manipulé des aliments crus (viandes et légumes) et après toute opération contaminante (après avoir été aux toilettes, après avoir changé un bébé, après avoir caressé un animal, après avoir changé la litière du chat, après avoir manipulé de la terre ou touché des objets souillés par de la terre, etc.)

Exit la cuisine en cas de gastro

Évitez de préparer les repas ou ceux de votre entourage en cas de gastro-entérite. Faites-vous remplacer ou soyez très vigilant sur le lavage des mains. Privilégiez des aliments nécessitant peu de préparation.

Conserver les préparations au frigo

Ne conservez pas les aliments que vous avez préparés plus de 2 heures à température ambiante avant réfrigération.

Nettoyer son frigo

Si des aliments se répandent dans le réfrigérateur, nettoyez-le immédiatement avec un détergent. Prévoyez un nettoyage complet de votre réfrigérateur aussi souvent que nécessaire et au moins une fois par an.

Vérifier la température de son frigo

Maintenez la température de la zone la plus froide de votre réfrigérateur entre 0 et +?4°C. Vérifiez également l’étanchéité de ses portes.

Utiliser une planche à découper pour chaque aliment

Une planche pour la viande et les poissons crus, une autre pour les produits cuits et les légumes propres. Une fois les aliments cuits, ne réutilisez pas les plats et les ustensiles employés pour les transporter crus.

Consommer rapidement les produits préparés « prêts à manger »

Pour la conservation des produits traiteurs, plats cuisinés, pâtisseries à base de crème ou aliments « très périssables » non préemballés, sur lesquels ne figure pas de date limite de consommation, une durée inférieure à trois jours est fréquemment recommandée. Demandez conseil à vos commerçants.

Manger la viande hachée bien cuite

Pour se protéger des agents pathogènes, les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées ne doivent consommer la viande hachée que bien cuite à cœur. La cuisson « saignant » d’un steak haché n’est pas suffisante pour assurer une protection en cas de contamination par un pathogène.

Le cru pas pour tout le monde

La consommation de viande ou de poisson cru (tartare, carpaccio) et de produits laitiers au lait cru (à l’exception des fromages à pâte cuite pressée comme le gruyère ou le comté) est fortement déconseillée aux enfants, aux femmes enceintes et aux personnes immunodéprimées. Une congélation pendant sept jours est une méthode efficace pour détruire les parasites des poissons (Anisakis spp. par exemple). Vérifiez cependant sur l’étiquette si les produits vendus frais sont issus d’une décongélation afin d’éviter une recongélation.

Les biberons au frais

Les repas et les biberons de lait des nourrissons nécessitent une attention particulière : ne les conservez pas plus de 48 heures à +4°C.


Partager Partager sur Facebook
288 vues

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici