Astuce crème solaire

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

L’été s’il y a quelques choses que l’on cherche à éviter, c’est bien le coup de soleil. Alors voici quelques astuces pour bien se protéger des effets dévastateurs du coup de soleil.

Soleil : Privilégier une exposition progressive

Conseil 1 : Éviter l’exposition solaire entre 12 h et 16 h
il s’agit des heures les plus chaudes, celles où le risque d’attraper des coup de soleil est au maximum.

Conseil 2 : Suivre la règle de l’ombre Tant que votre ombre est plus petite que vous quand vous êtes debout, évitez de vous exposer au soleil.

Conseil 3 : Porter un chapeau, des lunettes de soleil, et des vêtements légers et couvrants pour se protéger.

Conseil 4 : Bien choisir l’indice de sa crème solaire – voir ci dessous

Conseil 5 : Appliquer de la crème solaire régulièrement

On met de la crème solaire, adapté à son type de peau et on en remet toutes les deux heures au minimum si on reste au soleil.

Conseil 6 : S’exposer progressivement car la peau a besoin de temps pour mettre en route la synthèse de mélanine. Avant de partir en vacances essayez de prendre des bains soleil afin de préparer votre peau.

Crème Solaire : Bien la choisir

Force de protection, type de peau, durée de l’ensoleillement, ces facteurs comptent beaucoup dans le choix d’une crème solaire

Trois critères sont à prendre en compte dans le choix d’une crème solaire :

  • le type de peau,
  • l’exposition et
  • la catégorie de protection.

On classe généralement la peau selon quatre types :

  • les peaux extrêmement sensibles, très blanches, qu’on trouve chez les roux,
  • les peaux claires, des blonds par exemple,
  • les peaux intermédiaires,
  • et enfin les peaux résistantes, comme les peaux mates

Une crème solaire adaptée au degré d’exposition

Deuxième facteur de choix, la puissance d’exposition, qui peut être extrême, importante, modérée ou courante. S’exposer deux heures sous le soleil tunisien n’a évidemment pas la même dangerosité pour la peau que s’exposer quelques minutes à Dunkerque.

Savoir décrypter les indices de protection

Les indices de protection de crèmes solaires varient entre les taux supérieurs à 50, et les plus faibles, à partir de 6. L’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) classe ces protections en quatre catégories :

  • la très haute protection, supérieure à 50,
  • les hautes protections, de 30 à 50,
  • les protections moyennes de 15 à 29,
  • et les faibles, de 6 à 14.

Les personnes aux peaux les plus sensibles devraient dans tous les cas utiliser des crèmes d’indices de protection supérieurs. Les personnes ayant les peaux les plus résistantes peuvent se permettre d’utiliser des crèmes de moins forte protection.

Ce que cachent les chiffres

Un indice de protection UVB correspond à une formule bien définie. La transmission des UV à la peau est égale à 1/indice. Autrement dit, avec un indice 20 (1/20), 5 % des rayons UV sont transmis ; avec un indice 30, seulement 3,33 % des rayons (1/30). Mais, pour que cette règle soit ­valable, encore faut-il que la quantité appliquée soit ­suffisante. Les mentions en ce sens des fabricants (« appliquez généreusement », par exemple) servent bien sûr leurs intérêts mais aussi votre santé. Car ­l’application de quantités trop faibles entraîne une réduction disproportionnée de la ­protection. Ainsi, une diminution de moitié des quantités ­appliquées peut entraîner une réduction des deux tiers de la protection. Veillez donc à étaler les produits sans souci d’économie, en particulier chez les enfants : l’exposition ­inconsidérée au soleil pendant l’enfance est un facteur ­important des cancers cutanés chez l’adulte. Gardez aussi à l’esprit que même les produits résistants à l’eau doivent être réappliqués après la baignade ou si l’on a transpiré.

Soleil : bien appliquer sa crème solaire

Conseil 7 : Redoubler d’attention particulièrement en ce qui concerne les enfants. Car ils passent beaucoup de temps dehors à jouer, notamment dans l’eau. On ne les laisse pas sortir sans lunettes de protection anti-UV, ni chapeau, ni tee-shirt.

Conseil 8 : Ne pas « préparer » sa peau en faisant des séances d’UV avant de partir. Ils n’ont aucun effet de préparation. Mais entament le capital solaire et sont cancérigènes, c’est prouvé!

Conseil 9 : pour bien appliquer sa crème solaire. On commence par doser 1 cuillère à café (= 1 dose) pleine par zone (soit 2 mg/cm², c’est ce que recommandent les dermatologues). On étale par de petits mouvements circulaires. Si vous choisissez des écrans minéraux, veillez à tapoter le produit sur la peau pour qu’il pénètre (si vous le massez, il deviendra encore plus blanc).

UVA et UVB, c’est quoi la différence?

Les UVA
Ils sont responsables du photovieillissement cutané. Dix fois plus nombreux que les UVB, ils pénètrent dans le derme, où ils sont arrêtés par la mélanine (pigment qui donne sa couleur à la peau). Mais 20 à 30 % d’entre eux vont jusqu’au derme profond, où ils peuvent provoquer des dégâts sur les cellules et causer, dans les cas les plus graves, des tumeurs cutanées.

Les UVB
Ils sont responsables des coups de soleil, car la majorité d’entre eux sont absorbés par la couche cornée. S’ils sont impliqués dans le vieillissement cutané, ils ont aussi des effets positifs, puisqu’ils déclenchent la fabrication de la vitamine D par la peau.

 

astuce creme solaire


Partager Partager sur Facebook
690 vues

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici