Le silence c’est bon pour la santé

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Le silence, une source d’harmonie et de paix intérieure…

Pour éviter le stress, il existe une méthode simple et à la porter de tous.

Cette méthode s’appelle FAIRE LE SILENCE, il suffit de bannir le bruit, à profiter du moment présent.

Alors pour être bien dans sa peau et tendre vers la  Zenitude, taisez vous!

Se taire est  à la portée de tous, c’est également une solution pour se sentir mieux.

Quelques conseils:

Débutez la journée par 5  à 10 minutes de silence

Commençons simplement,

Dés le réveil, à la sortie du lit, isolez vous dans un endroit confortable loin de toute source de bruit (loin de la TV, loin de l’ordinateur, loin d’un poste de radio…).

Vous avez trouvé votre « temple » alors asseyez vous confortablement et respirez lentement en vous concentrant tout simplement sur votre respiration et en écoutant les petits bruits qui sont autour de vous

Puis concentrez vous sur votre corps en passant en revue dans votre tête chaque partie de votre corps du bas vers le haut.

Les 5 à 10 minutes vont très vites passées, à la fin ouvrez les yeux, étirez-vous et la journée peut commencer.

Préservez-vous des bruits qui agressent votre corps

Le bruit, qui peut être tantôt désagréable tantôt agréable, a un impact sur notre comportement.

Par exemple il nous rend agressif, hypersensible si, sur un laps de temps trop long son volume est trop élevé.

Il peut aussi faire augmenter la pression sanguine et troubler le rythme cardiaque.

Pour notre corps, le bruit est une agression, il peut donc aussi fragiliser nos défenses immunitaires.

Raison de plus pour faire attention à toutes les pollutions sonores tout au long de la journée.

Apprenez à vous retrouver et à vous écouter

Se taire, c’est aussi un moyen pour mieux s’écouter.

C’est pourquoi faire de l’exercice physique en silence peut s’avérer une bonne option.

Pour une fois, allez courir ou marcher  sans votre lecteur MP3 et laissez votre téléphone à la charge. Concentrez-vous simplement sur votre respiration.

Écoutez les bruits extérieurs, les oiseaux, le vent dans les feuilles, le bruit de vos chaussures sur le sol.

Suivez l’exemple des chanteurs

Pour les chanteurs, les cordes vocales sont ce qu’il y a de plus précieux. Pour les économiser, les chanteurs n’hésitent pas à garder le silence pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines avant certaines représentations.

Consacrez un petit moment chaque jour ou une fois par semaine en silence.

Évidemment, c’est un peu compliqué avec des enfants mais cela peut même devenir un jeu et vous redécouvrirez à quel point le langage non verbal est riche.

Contentez-vous d’un petit carnet pour noter les choses les plus compliquées à exprimer.

Appréciez vos repas à leur juste valeur

C’est l’heure du repas. Un moment de partage où chacun veut raconter sa journée. Et si comme des religieux, vous faisiez l’expérience pour un plat de garder le silence.

Appliquez-vous à écouter les émotions que vous procurent ce que vous mangez. Sucré, salé, amer, doux, acide? Que pensez-vous de ce que vous avez cuisiné ce soir? Quel goût cela vous rappelle? Regardez les autres convives.

Et finalement, reprenez la parole. Après avoir laisser un peu de place au silence, votre voix est vite un peu rouillée. Vous avez la drôle d’impression de parler fort. Et l’envie de vous taire à nouveau.

Attention, le silence, c’est un luxe auquel on s’habitue vite.


Partager Partager sur Facebook
1 677 vues

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici