Les rituels du thé pour mise au point, de la santé et la lenteur

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

Le thé est une forme de méditation, une manière d’être présent et de prêter attention. C’est une façon de lenteur, une façon de savourer la vie.

Et c’est un moyen de mise au point. Si vous ne parvenez pas à vous concentrer sur une seule chose, arrêtez vous pour brasser un thé, c’est un excellent moyen de retrouver certaine une mise au point.

Le but de cet article est simplement de partager quelques rituels pour une mise au point, un moment de calme et de la santé, ici le but n’est pas de faire un guide sur la façon d’utiliser la thé.

 

Le rituel de mise au point.

Avant de faire un travail le important ou dés l’apparition des signaux qui dissent qu’il  est temps d’arrêter arrivent, prennez quelques minutes pour faire infuser du thé. C’est le petit rituel de mise au point.

Prenez votre temps et faîtes chauffer de l’eau dans une bouilloire. Utilisez une bouilloire métallique ou encore une bouilloire électrique. L’électrique fait le travail tout aussi bien, même si c’est évidemment moins traditionnelle. L’eau filtrée est préférable, mais l’eau du robinet convient également. La meilleur eau est une eau à Ph neutre, peu calcaire, légèrement acide et très peu minéralisée.

Avant de commencer la préparation du thé, versez dans une tasse de l’eau bouillante.  Cette « eau d’annonce » aura pour but d’éviter les chocs thermiques et gardera la tasse chaude plus longtemps.

Une fois les tasses et la théière bien chaudes, Retirez l’eau d’annonce et mettez dans la théière les feuilles de thé. Pour le dosage, 2g de thé pour 10 cl d’eau, soit à peu près l’équivalent d’une cuillère à café par tasse. Avec la vapeur d’eau restante, ces feuilles vont s’ouvrir et libérer leur parfum

Puis utilisez un fouet.  Fouettez le thé et l’eau jusqu’à ce qu’il y est une petite mousse au sommet.

Rincez le fouet.

Profitez en pour savourer l’odeur du thé qui se dégage ainsi que la couleur de votre thé.

Prenez une gorgée de thé, et profitez de son goût.

Asseyez vous, respirez pleinement. Puis prenez une autre gorgée, et recommencez.

Le rituel Lenteur.

La vie moderne a tendance à devenir précipité, de passer d’un rendez-vous pour le prochain, un e-mail à l’autre, jusqu’à nos jours sont un peu flou. Le thé est un parfait moyen pour vous aider à ralentir, et à retrouver le rythme naturel de la vie.

Ainsi, dans l’après-midi, quand les choses se précipitèrent, arrêtez vous un instant.

Versez juste de l’eau dans la casserole, et faites attention à votre respiration pendant que le thé infuse pendant environ 30 secondes. Ceci est une courte méditation, comme le reste du rituel.

Versez le thé légèrement trempé dans une petite tasse, environ à la moitié. Savourez la couleur, la texture, l’odeur, et essayez de voir ce que vous détectez des arômes.

La première gorgée est une révélation,

Le thé n’est pas écrasant, mais subtile. Il est principalement constitué d’eau, avec seulement une légère essence des feuilles infusées dans le liquide, si timide qu’il faut faire attention pour remarquer.

Profitez de la tranquillité de ce moment.

Bon pour la santé.

La vie est gouvernée par quatre principaux liquides: l’eau, le café, le vin et le thé. Tous ont leurs avantages pour la santé, mais sans doute le thé augmente légèrement au-dessus du reste.

Le thé est un signal pour la lenteur et l’orientation, c’est également une façon de satisfaire les envies de la faim, il empêche de se déclencher le grignotage malsain.

Utilisé depuis des millénaires, le thé est l’une des boissons les plus consommées dans le monde. De nombreux scientifiques se sont penchés sur les vertus santé de cette plante et sa réputation ne semble pas usurpée : bon pour le cœur, le cerveau… il permettrait de lutter contre de nombreuses maladies.

On pare le thé de nombreuses vertus pour la santé. Et les dernières études semblent bien confirmer ces dires.
Un aliment médicament

Il constitue un véritable cocktail de composés extrêmement intéressants. Cette plante est riche en substances bien connues pour leurs propriétés protectrices : les polyphénols. Ceux-ci ont une action antioxydante : ils permettent de lutter contre la formation en excès de radicaux libres dans l’organisme, substances favorisant le vieillissement prématuré des cellules et l’apparition de maladies. Et le thé contient des antioxydants très puissants : catéchines (surtout dans le thé vert), théaflavines (surtout dans le thé noir), flavonols… Ils seraient même plus efficaces que les vitamines C et E !
Une arme anti-cancer

Les scientifiques du monde entier se sont bien sûr demandés si ce pouvoir antioxydant du thé permettait de protéger contre l’une des maladies les plus importantes : le cancer. Et les résultats penchent en faveur de cette boisson. Ainsi plusieurs travaux ont souligné les effets anti-tumoraux des polyphénols du thé, aussi bien in vitro que chez l’animal1. Chez l’homme, plusieurs études ont montré un effet protecteur contre le cancer (plus souvent lié au thé noir apparemment). Ainsi, cette plante diminuerait le risque de cancer du sein2 chez les femmes. Mais les hommes ne sont pas en reste : le thé pourrait protéger contre le cancer de la prostate3. Certains travaux4 soulignent également que la consommation de thé procure une petite défense contre les rayons UV, aidant ainsi la peau à lutter contre les méfaits du soleil. Mais il faut reconnaître qu’en matière de prévention du cancer, le thé reste controversé : plusieurs études5,6 n’ont pas obtenu de résultats positifs, certaines montrant même une augmentation du risque liée à la consommation !

Bon pour le cœur

Dans la prévention des maladies cardiovasculaires, le thé a fait ses preuves. Ainsi, il permet de limiter la formation de plaques d’athérome, responsables de l’obstruction des artères. Le mécanisme serait lié aux antioxydants de cette plante qui empêcheraient l’oxydation du mauvais cholestérol diminuant ainsi la formation des plaques dangereuses. Mais les polyphénols du thé auraient aussi un effet antithrombotique (contre la formation de caillots qui peuvent obstruer une artère). De manière générale, la consommation de trois tasses de thé par jour réduirait de 11 % les accidents cardiaques. Mais attention à ne pas dépasser la dose : en excès le thé pourrait diminuer l’absorption du fer au niveau intestinal.


Partager Partager sur Facebook
1 398 vues

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Voir également:

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici