Luminothérapie

Par Recherche du Bien Etre.
Partager

luminotherapieLa luminothérapie ou luxthérapie est une thérapie douce basée sur l’exposition à une lumière proche de la lumière solaire. Elle traite les dépressions saisonnières, certains troubles du sommeil, plusieurs problèmes de peau. Elle aide aussi au réveil. Comment la pratiquer ? Ce guide vous aidera à mieux comprendre pour bien agir.

La lumino-thérapie qu’est-ce?

La Lumino-thérapie est une thérapie douce basée sur l’utilisation de la lumière.

Le traitement consiste à exposer le patient à une source lumineuse, généralement le matin, durant une demi-heure. La lumière utilisée se rapproche de la lumière naturelle du soleil.

L’action de cette lumière est d’ordre hormonal et va bloquer la sécrétion de mélatonine, l’hormone responsable(en partie) du sommeil.

La chromothérapie, elle, est une forme de lumino-thérapie particulière qui consiste à exposer le patient à des lumières colorées ayant divers intérêts thérapeutiques.

 

Indications thérapeutiques de la lumino-thérapie

La lumino-thérapie permet de traiter diverses maladies et notamment la dépression saisonnière dont les symptômes les plus caractéristiques sont :

  • une hypersomnie ;
  • une fatigue exagérée ;
  • une tristesse ;
  • un besoin ou un sentiment d’isolement ;
  • une perte d’intérêts pour ses activités habituelles ;
  • des problèmes de concentration.

La lumino-thérapie permet également de lutter contre :

  • diverses déprimes ;
  • les troubles du sommeil ;
  • certains problèmes de peau ;
  • le décalage horaire ;
  • certains troubles alimentaires tels que la boulimie ou l’anorexie.

Elle présente donc de nombreuses indications thérapeutiques dont les résultats ne sont plus à démontrer aujourd’hui.

Contre la dépression saisonnière, et plus

La principale application de la luminothérapie, et également celle qui est le mieux documentée scientifiquement, concerne la dépression saisonnière. Ce syndrome apparaît à l’approche de l’hiver, à mesure que diminue la clarté extérieure, et a un effet néfaste sur l’horloge biologique interne de certaines personnes. L’origine de ce syndrome demeure inconnue. La luminothérapie est un traitement médical reconnu pour combattre la dépression saisonnière.

Dans les pays nordiques, de 3 % à 6 % des individus, et même jusqu’à 10 %,  souffrent de dépression saisonnière. Ils présentent alors des symptômes comme une humeur dépressive, de la fatigue chronique, une baisse de la libido, un besoin exagéré de sommeil, des réveils difficiles, des crises de boulimie ou un appétit anormalement grand, notamment pour le sucre et les hydrates de carbone (pain, pâtes, pommes de terre). Au Canada près de 3 % de la population serait touchée par la dépression saisonnière5, tandis que 18 % vivrait une « déprime hivernale »6, caractérisée par des symptômes dérangeants, mais moins invalidants que ceux de la dépression saisonnière.

On emploie également la luminothérapie pour contrer d’autres symptômes pouvant être associés à un dérèglement de l’horloge biologique interne, comme les troubles du sommeil et le syndrome prémenstruel ou pour combattre les problèmes attribuables au décalage horaire ou au travail de nuit. Elle pourrait également être utile dans certains cas de dépression comme le post-partum (à la suite d’un accouchement) ou la dépression non saisonnière chez les personnes âgées.

La luminothérapie pourrait aussi avoir des vertus préventives contre ces mêmes problèmes. Elle pourrait notamment profiter aux personnes qui ressentent une légère « déprime hivernale » annuelle ou qui travaillent toute la journée sans voir la lumière du jour, que ce soit dans un bureau ou une usine.

Lumino-thérapie : déroulement des séances

Les séances de lumino-thérapie se déroulent le plus souvent le matin, notamment en cas de dépression saisonnière. Il est toutefois possible qu’elles aient lieu à d’autres moments de la journée en fonction de la pathologie à traiter.

Les séances de chromothérapie, elles, sont organisées différemment étant donné que leur action est généralement plus ciblée.

Matériel pour la lumino-thérapie

Il existe plusieurs appareils de lumino-thérapie qui ont une action et une utilité variables.

  • Les lampes de lumino-thérapie peuvent être achetées par des particuliers (voire louées) et sont donc accessibles à tout un chacun.
  • Les ampoules de lumino-thérapie offrent une lumière naturelle proche de celle du soleil et peuvent être installées dans son intérieur pour en profiter chaque fois que la lumière est allumée ;
  • Les lunettes de lumino-thérapie, elles, sont des produits high-tech qui se portent comme des lunettes normales et qui diffusent de la lumière de façon localisée au niveau de la rétine.
  • Les lampes de chromo thérapie sont de plusieurs sortes et il peut s’agir :
    • de projecteurs ou de panneaux colorés,
    • de torche munies de filtres,
    • de sondes équipées de diodes lumineuses permettant d’éclairer avec précision des points d’acupuncture.
  • Les simulateurs d’aube qui ont à la fois un intérêt thérapeutique et pratique puisqu’ils servent également de réveil matin en procurant un réveil progressif et doux.
  • Les baignoires de chromothérapie, qui incluent des spots de lumières colorées dans leur paroi pour faire profiter de la chromothérapie tout en prenant son bain.

Consulter un lumino-thérapeute

Le titre de luminothérapeute à proprement parler n’existant pas, il peut s’agir de professionnels de santé de toutes sortes :

  • des psychologues, psychiatres et psychothérapeutes ;
  • des neurologues ;
  • des naturopathes ou autres praticiens de médecines douces ;
  • des homéopathes, etc.

Dans tous les cas, les professionnels de santé qui proposent des séances de lumino-thérapie sont aujourd’hui suffisamment formés pour connaître les bénéfices, les risques, les contre-indications et les précautions à prendre en fonction des antécédents du patient.

 

Le simulateur d’aube

Le simulateur d’aube reproduit les conditions d’un lever de soleil, et sert de réveille-matin. Plutôt que de vous tirer du sommeil brusquement par une alarme ou la radio, l’appareil vous éveille en douceur en commençant à éclairer progressivement la chambre, à une heure préprogrammée. Par exemple, pour un lever à 7 h, la lumière pourra s’allumer doucement dès 6 h ou 6 h 30, et atteindre son maximum d’intensité à 7 h.

La simulation de l’aube n’agit pas de la même façon que la luminothérapie, puisque l’intensité lumineuse n’est pas très élevée. Mais, chez certaines personnes, elle réduirait les symptômes d’insomnie ou de dépression. Pour les gens souffrant de dépression saisonnière, il semble que le traitement soit efficace, mais les études sont moins nombreuses que dans le cas de la luminothérapie.

Lorsque l’on veut se procurer un simulateur d’aube, il faut s’assurer de pouvoir programmer la durée de la progression de « l’aube ». Certains appareils possèdent leur propre source lumineuse, tandis que d’autres modèles permettent de simplement y brancher sa propre lampe de chevet. La plupart incluent aussi un réveille-matin classique.

Les lampes LED

Des lampes portatives utilisant la technologie « LED » (diodes électroluminescentes) sont récemment apparues sur le marché. Elles sont moins chères à l’achat et plus économiques en énergie. Leur intensité lumineuse (2 500 lux) n’est pas aussi élevée que celle des lampes classiques parce qu’elles émettent une lumière bleue à laquelle les récepteurs oculaires sont plus sensibles. Une récente étude suggère qu’elles seraient aussi efficaces que les autres pour diminuer les symptômes de dépression saisonnière49. Cependant, certains experts craignent qu’à long terme la lumière bleue puisse être dommageable pour l’oeil. Il faut donc rester prudent avec l’utilisation de cette source lumineuse.

À la maison

Bien que certaines cliniques offrent le service, les traitements de luminothérapie se font habituellement à la maison. On trouve, dans les magasins de luminaires, dans les magasins d’appareils orthopédiques et en pharmacie, des lampes tout aussi efficaces que celles utilisées en clinique. Assurez-vous que l’appareil n’émet pas de rayons UV et que l’intensité de la lumière atteint environ 10 000 lux (ou 2 500 lux dans les cas des lampes DEL). Le champ lumineux doit également être suffisamment grand pour que vous ne soyez pas confiné à un espace restreint pendant l’exposition. Pendant une séance, rien n’empêche alors de poursuivre ses activités normales : lecture, travail, repas, télévision, etc., dans la mesure où le visage reste baigné par la lumière.

Il existe aussi des masques émettant une faible lumière qui s’appliquent directement sur les yeux clos pendant le sommeil. Ils ont été conçus, entre autres, pour être portés en avion, mais ont fait l’objet de relativement peu d’études30,31.

Lorsque le traitement est prescrit par un professionnel de la santé, certaines compagnies d’assurances remboursent le coût des appareils. Vous pouvez encourager votre médecin à communiquer directement avec la compagnie d’assurance pour faire valoir qu’une lampe de luminothérapie est moins chère à long terme que la prise d’un antidépresseur, tout en étant aussi efficace.

 

Effets secondaires

La lumière étant dépourvue d’ultra-violets et d’infrarouges, la luminothérapie est a priori dépourvue d’effets secondaires. De légers maux de tête et de l’insomnie sont parfois observés, surtout en début de traitement. Une diminution de la durée d’exposition et un espacement plus important des séances feront disparaître ces petits inconvénients. Il faudra être prudent chez les personnes sensibles à la lumière, soignées aux sels de lithium ou aux tétracyclines (sensibilisants).

La prudence est de règle chez les gens souffrant de maladie bipolaire qui ne feront pas de luminothérapie en dehors d’une surveillance médicale parce qu’il y a un risque de déclencher un état maniaque. Ce risque est encore plus élevé si le patient a tendance à prolonger les séances de luminothérapie. On conseille des séances de 10 minutes pendant les phases dépressives et un arrêt du traitement dès l’amélioration des symptômes.


Partager Partager sur Facebook
4 736 vues

3 Réponses to “Luminothérapie”

  1. Davet Covillon dit :

    Il est intuitive que le lumiere de soliel soit souverain contre la dépression. Il ne faut pas rester chez-soi dans sa maison trois-rivières toute la journée! Je suis content qu’ils ont crée des traitement qu’on peut faire justement à ma maison.

  2. Lisette dit :

    Merci pour l’information. Je sais que la luminotherape peut beaucoup aider. J’ai acheter un appareil à notre magasin d’appareil orthopédique pour ma fille. Elle se sent beaucoup mieux maintenant.

  3. Lisette dit :

    Merci pour l’information. Je sais que la luminothérapie peut beaucoup aider. J’ai acheter un appareil à notre magasin d’appareil orthopédique pour ma fille. Elle se sent beaucoup mieux maintenant.

Poster un commentaire

* Code à copier *

* Ecrire ou coller le code ici *

Régie publicitaire Pubdirecte
Votre site en popunder ici